METAL IMPACT
P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
L ultime Webzine orienté Metal qui se renouvelle au quotidien

MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Fermer/Ouvrir ce bloc Rechercher sur M-I


Avancee | Aidez-moi
Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Membres
· Page d'accueil
· S'enregistrer
· Liste des Membres
· M-I Flux RSS
· M-I sur Facebook
· M-I sur YouTube
· M-I sur Twitter
· M-I sur Google+
· Top 15 des Rubriques
· M-I FAQ
· M-I Tshirt
· M-I Skin Firefox
Fermer/Ouvrir ce bloc Book Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Interviews Aléatoires
· DIE APOKALYPTIS…
· SVART CROWN (FR…
· MAX PIE (be) - …
· EDENBRIDGE (at)…
· GRAVITY (FRA) -…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc CD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Rejoins-nous sur Facebook
Fermer/Ouvrir ce bloc Live Reports Aléatoires
· TONY MACALPINE …
· MANIMAL (FRA) -…
· CANNED HEAT (US…
· SIDILARSEN (FRA…
· HAMMERFALL (se)…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc DVD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Qui est en Ligne ?
Il y a actuellement 70 invités et 0 membres en ligne

Vous êtes un visiteur anonyme. Inscrivez-vous gratuitement en cliquant ici.

Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Jeux

Deviens un pro de la batterie en cliquant ici ou (Entraîne toi sur la batterie de Danny Carey de TOOL)

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B

BRAINSTORM (de) - Andy B. Franck (Mars-2005)


La sortie du tout nouvel opus de BRAINSTORM, Liquid Monster, était pour nous l’occasion de retourner voir son leader, le charismatique Andy B. Franck. Comme à son habitude, Andy a le sourire aux lèvres et la mine enjouée du gars qui aime ce qu’il fait et qui a envie de faire découvrir sa musique aux autres. Une générosité que nous retrouverons sur scène à Paris le 26/04/05 à la Locomotive.
Lors des retranscriptions d’interview, vous avez sûrement vu de nombreuses fois le terme suivant : (rires). Eh bien, avec Andy, imaginez un type d’1 mètre 90 rigolant très très fort de bon cœur. C’est que le bonhomme ne se prend pas la tête…Un vrai régal.

Line-up
: Torsten Ihlenfeld (guitare), Milan Loncaric (guitare), Andy B. Franck (chant), Dieter Bernert (batterie), Andreas Mailänder (basse)

Discographie : Hungry (1997), Unholy (1998), Ambiguity (2000), Metus Mortis (2001), Soul Temptation (2003), Liquid Monster (2005), Downburts (2008), Memorial Roots (2009), On The Spur Of The Moment (2011), Firesoul (2014)

M-I Interviews du groupe : Torsten Ihlenfeld et Andy B. Franck (Avril-2004), Andy B. Franck (Mars-2005), Andy B. Frank (Fév-2014)

Crédit Photos : Ludopix.com



Metal-Impact. Le nouveau BRAINSTORM sort le mois prochain comment te sens-tu ?
Andy B. Franck. Bien. Notre premier single sort aujourd’hui et nous sommes déjà classé 5ème en Hongrie, grâce aux pré-ventes. Lorsqu’on m’a communiqué les chiffres des ventes j’ai dit : “Quoi ? Le single n’est pas encore sorti et on est déjà n°5 ?!” (rires). Nous sommes juste devant Jennifer Lopez (rires). Nous pourrions lui demander de partir en tournée avec nous (rires). Je m’occuperai personnellement d’elle (rires).
Bon, sérieusement, c’est vrai que nous sommes très excités. C’est l’album le plus important de la carrière de BRAINSTORM. L’attente des fans est très forte.

MI. C’est peut-être l’album qui va vous consacrer comme un groupe majeur…
Andy. J’espère. Pour l’instant nous avons la bonne surprise de la Hongrie avec un gros succès. Ce qui est assez étonnant puisque nous n’avons fait qu’un concert là-bas. J’espère que ce sera la même chose en Allemagne (rires).
Avec “Ambiguity”, j’étais le petit nouveau, il fallait que je trouve mes marques. “Metus Mortis” a été un tournant énorme pour nous, mais nous avions un budget limité, nous avions conscience d’avoir enregistré un très bon album, mais il y avait des détails qui ne nous satisfaisaient pas. Aujourd’hui les choses ont changé : nous avons tout le temps d’enregistrer et de nous préoccuper des détails. Nous avons trouvé notre style, notre “niche” ; nos morceaux sont vite reconnaissables.
Notre évolution a pris du temps mais ça valait le coup. Nous sommes satisfaits d’être là où nous sommes aujourd’hui. Le succès est comme une tour très haute et nous montons l’escalier alors que d’autres prennent l’ascenseur (rires). Mais nous continuons de monter alors que d’autres se sont arrêtés ou même redescendent. Ce qui compte s’est de continuer de monter, l’air y est meilleur (rires) !

MI. Pourquoi avoir choisi “All Those Words” comme single ?
Andy. Nous avions aussi retenu “Mask Of Life”. Mais notre choix s’est porté vers “All Those Words” car nous pensons que c’est une chanson très représentative du style de BRAINSTORM. On y retrouve la rythmique saccadée très caractéristique et en même temps il y a des apports extérieurs comme le chant féminin sur une partie du refrain. A mon avis, c’est l’un des meilleurs morceaux de BRAINSTORM.
Nous nous ne sommes pas vraiment posé la question, c’est venu assez naturellement. Nous pensons que c’est la chanson idéale pour faire connaître BRAINSTORM. Nous avions envoyé des mp3 à des amis proches et ils nous ont tous dit de prendre “All Those Words”. Alors nous nous sommes dit “prenons Mask Of Life” (rires).

MI. Pourquoi ce titre : Liquid Monster ?
Andy. Parce que ça ne veut rien dire (rires). Le pire c’est que c’est vrai. Nous n’avions aucune idée de titre mais à force d’écouter les rushs de studio, Milan (Loncaric, guitare) a dit : “Woa, ça sonne très monstre”. Ça nous a fait rigoler et c’est devenu une blague entre nous. Eh puis nous avons commencé à parler de “monstre” pour désigner cet album. Alors j’ai eu cette idée de monstre liquide et j’ai pensé à une pochette représentant un monstre dont le visage de Metal se répandrait dans l’eau. Et finalement ça nous a plu.
C’est un nom qui se retient très bien, ce qui n’était pas le cas d’ “Ambiguity”, ni de “Metus Mortis”. Beaucoup de fans les désignent par leur pochette : “J’ai vos trois premiers albums, et… le marron !” (rires).
MI. Il faut dire que tu es doué pour trouver des noms bizarres. Regarde Phorcefulahead de SYMPHORCE…
Andy. Oui, c’est vrai. Le prochain album va s’appeler “Godspeed”, c’est plus simple.

MI. Comment définirais-tu “Liquid Monster” ?
Andy. “Les p’tits gars deviennent des hommes”.

MI. J’ai le sentiment que cet album est plus cru, plus direct que les deux précédents. Sur Metus Mortis il y avait des touches symphoniques, et sur Soul Temptation on sentait des inspirations orientales, il n’y a rien de tout cela ici.
Andy. C’est exact. Nous avons commencé à écrire l’album en tournée et je pense que cela a joué sur l’ambiance et le son. Nous sommes plus proches de l’esprit d’un album live. Il est “rentre dedans”, il n’y a pas de fioritures.

MI. Parle-nous de ton évolution dans BRAINSTORM. Lorsque tu es arrivé, tu ne voulais pas composer. Ton rôle a évolué, non ?
Andy. Il a bien fallu (rires). Oui, Lorsque je suis arrivé je n’étais que le nouveau chanteur. Aujourd’hui, même si j’écris peu, je m’implique énormément dans le processus d’écriture, les arrangements et toutes sortes de choses. Je suis également l’un des managers du groupe avec Todie (Torsten Ihlenfeld, NDR). Tu sais, j’ai besoin de ça, de me sentir impliqué, de prendre le contrôle des choses… Regarde la différence entre Ambiguity et Metus Mortis : tant au niveau des morceaux que de la pochette, il y a un écart énorme, la qualité a fait un bond en avant. C’est également moi qui ait eu l’idée de faire des digipacks, ça plaît énormément aux fans. Les autres membres sont moins sensibles que moi à ce genre de choses.

MI. Tu parles de digipack, y en aura-t’il un pour “Liquid Monster” ?
Andy. Oui, avec un DVD. Le livret est un livre, c’est un putain de livre ! Il est épais comme ça (NDR : plusieurs centimètres, vraiment ?) ! Chaque disque est dans un petit compartiment. C’est vraiment étonnant. Il y aura des photos supplémentaires et un design très soigné.
MI. Et que contiendra le DVD ?
Andy. Pas de concert, nous ne voulons pas faire la même chose sur chaque album. Il y aura un reportage avec des scènes backstage, dans le tour-bus, dans les bars, etc. Nous avons retenu environ 30/40 minutes de films sur plus de 8 heures d’images ! Cela va aider nos fans à se sentir plus proches de nous.
MI. Il n’y aura pas la vidéo de “All Those Words” ?
Andy. Non, elle a été terminée trop tard. Elle est en exclusivité pendant 2 semaines pour quelques chaînes de télé, puis elle sera disponible sur notre site.

MI. Sur chaque album, votre réputation et votre célébrité grandissent, est-ce que cela a changé vos rapports mutuels ?
Andy. Notre amitié est devenue plus forte. Nous sommes plus proches que jamais. Lorsque nous travaillons, nous n’avons presque pas besoin de nous parler pour nous comprendre. Nous avons des réflexes, des automatismes. Mais la prochaine tournée sera décisive car elle sera très éprouvante pour nous : nous serons loin de nos familles dans des conditions de confort variable et toujours en déplacement. En outre, nous n’avons jamais tourné aussi longtemps. Peut-être allons-nous nous détester, ou bien cela va-t-il renforcer encore nos liens, je ne sais pas trop quoi en penser.

MI. En Octobre 2005 vous ouvrez pour SAXON…
Andy. En Angleterre seulement.
MI. …j’imagine que c’est positif pour vous.
Andy. Oui. Nous connaissons très bien les mecs de SAXON, nous avons déjà joué avec eux. Ils avaient écouté “Soul Temptation” et avaient eu envie qu’on ouvre pour eux. Depuis, il paraît qu’ils aiment beaucoup ce qu’on fait, et leur agent nous a contacté pour cette tournée. C’est une énorme opportunité car nous ne sommes pas très connus en Angleterre. Si ça se passe bien, nous y retournerons, en tête d’affiche. On verra.
Eh puis, SAXON est une légende. C’est vraiment émouvant de savoir que ces types écoutent nos albums et aiment ce qu’on fait.
MI. Tu aimes SAXON ?
Andy. Oui, ça fait partie des groupes que j’aime. J’écoutais ça quand j’étais gamin. Le dernier album de SAXON que j’ai écouté est Crusader (rires). Oui, ça fait un bail. Plus tard je me suis mis au Thrash avec MEGADETH, EXODUS, etc.

MI. Cette fois vous êtes en tête d’affiche sur le reste de la tournée.
Andy. Oui, ça fait plaisir. Mais nous n’allons pas nous emballer, Nous commençons dans des petites salles et nous voyons ce que ça donne. Si tout se passe bien, nous programmerons des dates supplémentaires. Nous ne voulons pas jouer dans des grandes salles à moitié vides, on aurait l’air con !

MI. Parle-moi de cette tournée. Va-t-il y avoir des effets spéciaux ?
Andy. Oui, nous avons un light show très efficace, des machines à fumées et des structures en aluminium avec des formes assez étranges. Il y aura aussi des visuels avec des monstres en Metal. Comme nous jouons plus longtemps qu’avant, nous avons prévu plus de gadgets. Le show durera 100 minutes plus les rappels, soit 3 ou 4 chansons. Nous allons interpréter des titres que nous n’avons jamais joués auparavant car des fans nous ont fait des réclamations à ce sujet. D’autre part, nous changerons la setlist chaque soir pour ne jamais installer de routine.
MI. Ça sera filmé ?
Andy. On a déjà des tonnes de films mais on ne veut pas sortir un produit qui sera dépassé dans 3 mois. Si on sort un DVD, il faudra qu’il soit complet. Quand nous avons fait le DVD de Soul Temptation, c’était le seul show filmé que nous ayons. Donc nous voulons attendre d’avoir tous les ingrédients pour faire un bon DVD et je ne crois pas que ce sera le cas tout de suite.

MI. Vas-tu pouvoir continuer de chanter dans SYMPHORCE ?
Andy. Oui. Nous enregistrons le nouvel album en Mai/Juin 2005.
MI. Ça ne te laisse plus beaucoup de temps pour toi et ta famille.
Andy. Oui, c’est exact. Mais je veux tout donner maintenant. Comme je te l’ai dit, cet album est un moment important dans la vie de BRAINSTORM, je dois m’y consacrer à 100 %. Ensuite viendra le SYMPHORCE. Plus tard je ferai un break de plusieurs mois afin de reprendre des forces, de consacrer du temps à mes proches et aussi afin de renouveler mon inspiration. Si j’enchaîne les albums, je vais écrire par automatismes, parce que c’est tellement facile ! Ce n’est pas ce que je souhaite. Je veux continuer à me casser la tête pour faire de bonnes chansons qui ne soient pas des redites de morceaux précédents.

MI. Et comment réagissent les membres de chaque groupe, sachant que tu chantes aussi ailleurs ?
Andy. Ils réagissent très bien. Tu sais, mon implication dans BRAINSTORM est totale, je ne ferais ni plus, ni mieux si je n’avais pas SYMPHORCE.
En ce qui concerne les membres de SYMPHORCE, ils profitent de la notoriété que j’ai acquise avec BRAINSTORM. Par exemple, nous allons jouer au Sweden Rock Festival alors qu’au départ les organisateurs n’étaient pas chauds. Donc je crois que ça ne gène personne.

MI. Merci de ton temps, Andy. On se voit le 26 Avril à la Locomotive ?
Andy. J’espère que tu y seras, parce que moi, j’y serai (rires) !


Ajouté :  Mercredi 09 Mars 2005
Intervieweur :  Alexis de Fireball
Lien en relation:  Brainstorm Website
Hits: 18300
  
[ Réagissez sur le Forum ] [ Retour à l'index des Interviews ]

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Metal-Impact est inscrit à la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) sous le N° 818655. Conformément à la loi Informatique et Libertés en date du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez exercer ce droit en nous envoyant un courriel. Plus d'infos sur vos droits sur le site de la CNIL.
Page générée le 25/2/2017 à 16:46:37 en : 0,0801 secondes
| © Metal-Impact (2001-2016) | Webmaster et Rédacteur en chef : Blasphy De Blasphèmar