METAL IMPACT
P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
L ultime Webzine orienté Metal qui se renouvelle au quotidien

MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Fermer/Ouvrir ce bloc Rechercher sur M-I


Avancee | Aidez-moi
Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Membres
· Page d'accueil
· S'enregistrer
· Liste des Membres
· M-I Flux RSS
· M-I sur Facebook
· M-I sur YouTube
· M-I sur Twitter
· M-I sur Google+
· Top 15 des Rubriques
· M-I FAQ
· M-I Tshirt
· M-I Skin Firefox
Fermer/Ouvrir ce bloc Book Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Interviews Aléatoires
· ELLIPSIS (FRA) …
· WILD WEST (FRA)…
· ACT OF GODS (FR…
· KULT OV AZAZEL …
· HATE ETERNAL (u…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc CD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Rejoins-nous sur Facebook
Fermer/Ouvrir ce bloc Live Reports Aléatoires
· STATUS QUO (uk)…
· SEPULTURA (br) …
· SEPTICFLESH (gr…
· SHAKA PONK (FRA…
· MESHUGGAH (se) …
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc DVD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Qui est en Ligne ?
Il y a actuellement 83 invités et 0 membres en ligne

Vous êtes un visiteur anonyme. Inscrivez-vous gratuitement en cliquant ici.

Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Jeux

Deviens un pro de la batterie en cliquant ici ou (Entraîne toi sur la batterie de Danny Carey de TOOL)

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B

POISONBLACK (fi) - Lust Stained Despair (2006)








Label : Century Media / EMI
Sortie du Scud : 28 août 2006
Pays : Finlande
Genre : Metal gothique
Type : Album
Playtime : 11 Titres - 48 Mins





Ce nouvel album marque le départ de J.P. Leppäluoto (CHARON) tout en accaparant davantage Ville Laihiala qui n’a plus SENTENCED.
Mais la musique de POISONBLACK n’apporte pas grand chose de nouveau dans le paysage Goth-Metal. Car les Goths n’auront pas beaucoup d’occasions de se réjouir de tons plaintifs et langoureux auxquels ils sont habitués et qui n’apportent rien de plus que ce qu’ils connaissent déjà, quant aux métalleux il leur faudra se contenter de riffs souvent réchauffés.
Comme sur l’album précédent, les habitués de SENTENCED trouveront une ressemblance familière. Pourtant le ton n’est pas le même, les compositions sont plus aérées, l’ambiance est moins pesante.
Ceci dit, Laihiala parvient assez bien à marier la puissance du Metal et la mélancolie du Goth. Cela donne des titres parfois Heavy enrichis tour à tour de piano, de violon ou d’un chant lancinant. Ainsi l’album démarre fort avec un « Nothing Else Remains » Heavy et rapide. Plus tard la pression retombe pour laisser plus de place à l’émotion mais ce cocktail efficace reste en place. Et la seule fois où le groupe s’écarte de cet équilibre, le résultat est franchement moins convaincant : « Pain Becomes Me » est une ballade larmoyante où le ton pleurnichard de Ville Laihiala est rapidement insupportable.
Sur « Love Controlled Despair » on notera une troublante ressemblance avec CHARON.
De manière générale Lust Stained Despair réserve une agréable écoute et contient peu de points faibles bien que l’ensemble ne soit pas franchement innovant.



Ajouté :  Mercredi 20 Septembre 2006
Chroniqueur :  Alexis de Fireball
Score :
Lien en relation:  Poisonblack Website
Hits: 9111
  
[ Réagissez sur le Forum ] [ Retour à l'index des CD Reviews ]

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Metal-Impact est inscrit à la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) sous le N° 818655. Conformément à la loi Informatique et Libertés en date du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez exercer ce droit en nous envoyant un courriel. Plus d'infos sur vos droits sur le site de la CNIL.
Page générée le 28/2/2017 à 11:19:32 en : 0,1095 secondes
| © Metal-Impact (2001-2016) | Webmaster et Rédacteur en chef : Blasphy De Blasphèmar